checklist.pngchecklist_social.png

Vous, qui êtes en charge du SEO local et du web-to-store, vous avez du pain sur la planche ! Nous entrons dans la phase des fêtes de fin d’année : elles représentent parfois jusqu’à 30% du chiffre d’affaires annuel pour certaines enseignes ! Nous avons listé les pratiques essentielles en vue de driver du trafic en magasin. S’il est un peu tard pour les appliquer avant les fêtes, vous pouvez vérifier ces différents points afin de voir si vous êtes prêts !

RENDEZ LES BONNES INFORMATIONS ACCESSIBLES

Vous le savez surement, il arrive que lorsqu’un client vous recherche, il ne tombe pas sur votre vitrine locale online, mais sur des autres informations erronées : mauvaises versions de votre nom, doublons, anciens numéros de téléphone ou adresses qui vont envoyer les clients au mauvais endroit, et contribuer à ternir votre placement dans les résultats de recherche en termes de SEO.

Pensez à vérifier les informations affichées (nom, adresse, n° de téléphone, horaires…) pour chaque magasin et effectuez les modifications sur les plateformes principales, lorsque c’est nécessaire. Parmi ces plateformes, on peut lister : votre site internet, Google My Business, Pages Jaunes, Bonial, Shopfully, Tiendeo... Pour la restauration, on peut ajouter Yelp et TripAdvisor.

S’il sera sans doute difficile d’atteindre un résultat satisfaisant d’ici Noël, vous pouvez essayer de changer un maximum d’informations imprécises et faire de cette pratique une bonne résolution pour 2018. L’année prochaine, la mauvaise donnée locale devrait cesser de freiner vos ventes.

AJOUTEZ VOS HORAIRES SPÉCIAUX SUR GOOGLE

Vous le savez, votre page Google My Business a une importance considérable dans votre référencement local. Pour les fêtes de fin d’année, il est très commun que vous procédiez à des ouvertures spéciales (le dimanche, les jours fériés, les jours précédant Noël…). Pensez à bien indiquer ces horaires spéciaux dans la plateforme Google My Business.

Le point positif ? C’est très facile à réaliser dans l’interface Google (le tutoriel complet de Google ici), et ça peut réaliser une belle différence pour le chiffre d’affaires généré lors des ouvertures exceptionnelles, ou éviter des déceptions pour ces jours où vous seriez fermés exceptionnels. Il serait dommage que vos clients arrivent, liste de cadeaux à la main, et se retrouvent face aux portes de vos magasins, fermées. Leur frustration mènera à des avis négatifs, qui nuiront à vos ventes… Pensez à bien vérifier vos horaires exceptionnels avant de les ajouter à Google My Business.

METTEZ À JOUR VOTRE SITE INTERNET

De la même manière que pour les points précédents, il est très important que vous mettiez à jour les pages de votre site internet. Les pages locales de vos magasins, oui, forcément ! Mais aussi tout autre endroit qu’on oublie souvent, et sur lesquels les informations (adresse, numéro de téléphone, horaires exceptionnels) pourraient être affichées : widgets sur les pages produits, home page, page de contact… N’oubliez rien, vous ne voulez pas créer la confusion chez vos clients !


TÉLÉCHARGER LA CHECKLIST : Les éléments clés du web-to-store


iStock-621822666.jpg

EXPLOITEZ LES GOOGLE POSTS

Petite nouveauté Google très intéressante dans une stratégie web-to-store, c’est la fonction « Post » qui apparait dans Google My Business. Ces publications sont directement référencées sur le moteur de recherche. Les utilisateurs de Google y accèdent lorsqu’ils effectuent une recherche locale.

Affichés directement sous les informations du commerce local, ces Google Posts peuvent contenir une image, un texte de 100 à 300 mots, et un « call-to-action ». Éphémères, ils sont visibles sur Google durant 7 jours puis expirent, sauf lorsque le post est lié à un événement. Dans ce cas, le Post est visible jusqu’à la tenue de l’événement, puis disparaît.

Une excellente opportunité pour vous de mettre en avant promotions ponctuelles, présenter vos nouveautés ou évènements. D’après le Consumer Barometer, 73% des internautes français utilisent les moteurs de recherche pour trouver des informations locales. Profitez-en pour drainer du trafic en magasin !

PLANIFIEZ VOS POSTS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Quelle que soit votre stratégie réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Snapchat, Pinterest…), pensez à planifier vos messages en amont. L’idée, c’est d’éviter ce stress de dernière minute quand vous abordez le sprint final sans avoir aucune idée de que vous allez dire dans vos posts.

Au sein de votre calendrier, préparez donc des posts variés à intervalle régulière afin de ne pas être pris de court. Et surtout, gardez à l’idée que vos posts ne doivent pas être uniquement à caractère commercial. Vous devez raconter une histoire et poster du contenu « social media friendly » qui gravite autour de votre concept… C’est la meilleure manière d’engager votre audience !

Enfin, pensez à ajouter des codes de tracking sur les posts que vous ferez sur les réseaux sociaux… Ainsi, vous serez en mesure d’analyser le trafic généré sur votre site ou les clics qui mènent à un appel local. Ensuite, ce sera à vous d’optimiser votre stratégie social media !


TÉLÉCHARGER LA CHECKLIST : Les éléments clés du web-to-store


logo.jpg

SOYEZ PRÊTS À RECEVOIR DES PLAINTES

Si beaucoup de personnes apprécient le shopping de préparation aux fêtes de fin d’année, nous sommes aussi nombreux à trouver cette période fatigante ou stressante. Même les plus patients d’entre nous peuvent manquer d’indulgence quand, au milieu d’un centre commercial bondé, l’expérience client n’est pas à la hauteur de nos attentes. Un critère d’autant plus difficile que la fréquentation massive ne permet pas toujours d’être au top.

Cependant, ne laissez pas cela au hasard, sous peine de voir les clients mécontents rappliquer sur le web avec des avis cinglants qui vous seront coûteux. Il est essentiel que la direction initie des formations de rappel ou de perfectionnement pour l’ensemble du personnel.

Mettez également en avant les canaux d’écoute client que vous maitrisez sur votre site, application et tout autre point de contact online afin de centraliser un maximum de plaintes. Cela vous permettra d’y répondre rapidement et de limiter la casse.  Moins vous aurez d’avis négatifs perdus dans la nature, mieux vos ventes se porteront… Ne l’oubliez pas !

Voici donc de belles pistes de travail pour performer en termes de web-to-store pendant ces fêtes de Noel ! Vous vous sentez prêts ? Gardez à l’esprit que ces bonnes pratiques sont complémentaires à un bon sens du client ! S’il est important de driver des clients en magasin, l’expérience client vécue sera également déterminante dans la fidélisation et l’intention de recommandation de ces clients. Voilà qui est dit, et sur ce, bonnes fêtes de fin d’année !

check list : les bonnes pratiques du web-to-store